Encadré extrait article du Soir

Publié le samedi 25 mai 2013

En août 2011, le journal « Le Soir » faisait analyser par un avocat et professeur belge de droit social le contrat de travail de plusieurs membres du personnel de cabine (hôtesses et stewards) travaillant pour Ryanair, y compris des travailleurs « basés » à Charleroi. Conclusion du juriste « Plusieurs dispositions de ce contrat sont en contradiction flagrante avec le droit belge ». Voilà quelques clauses qui se trouvent dans les contrats :

  • Où je voudrai, tu iras. « Vous serez principalement localisé(e) à l’aéroport de Charleroi. Vous pourrez être transféré dans toute autre base européenne sans compensation ».
  • Travailler plus tu devras, non payé tu seras
  • « Vous devrez être préparé(e) à faire des heures supplémentaires sans rémunération additionnelle »
  • Tes vacances tu annuleras. « La compagnie se réserve le droit d’annuler vos vacances annuelles et d’exiger que vous les preniez à une date ultérieure ».
  • Tu ne t’éloigneras pas de plus d’une heure de l’aéroport. « les membres du personnel de cabine seront tenu(e) s d’observer un certain nombre de jours de stand by par mois où ils devront être disponibles dans l’heure de l’appel »
  • Si malade tu es, non payé tu seras. « la compagnie ne prévoit rien en matière de paiement de congés de maladie » *
  • Ton uniforme tu paieras. « vous recevrez un uniforme et le prix de cet uniforme sera déduit de votre salaire. Des déductions de 30 euros par mois seront faites sur votre salaire durant 12 mois. En outre, vous devrez acquérir un sac pour l’uniforme dont le coût sera également déduit de votre salaire »
  • Des congés non payés tu prendras. « Si Ryanair est tenue de réduire ses activités pour quelque raison que ce soit, vous êtes tenu d’accepter le droit pour la compagnie de vous imposer des congés non payés pour la durée de l’excès de capacité ou de supprimer votre emploi ». Délais de préavis en cas de licenciement : entre 13 semaines et deux ans ; une semaine ; entre deux et 5 ans : deux semaines ; entre 5 et dix ans : 4 semaines ; entre 10 et 15 ans : 6 semaines ; 15 ans et + : 8 semaines »
  • Si pas content, casse-toi. « vous pouvez mettre fin à votre emploi à tout moment, moyennant une notification écrite envoyée un mois avant votre départ. Vous devrez payer 200 euros de frais administratifs ».

Outre ces dispositions clairement stipulées dans le contrat de travail, Ryanair pratique une politique salariale « austère » : pas de prime de fin d’année, pas de pécule de vacances, pas de paiement des heures de travail prestées en dehors de l’avion (au moins deux heures chaque jour, s’il n’y a pas de retard). Quant à la formation, obligatoire, elle est payée par l’employé lui-même (en droit belge : non seulement la formation est gratuite pour le travailleur, mais en plus celui-ci doit être rémunéré par l’employeur pendant la formation). .(*) Les pilotes de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair volent même lorsqu’ils sont trop malades ou trop fatigués pour prendre leur service, a indiqué un porte-parole, jeudi soir, dans l’émission de télévision néerlandaise Brandpunt Reporter."Si nous ne volons pas, nous ne sommes pas payés", a expliqué le porte-parole des pilotes. Ceux-ci n’hésiteraient donc pas à prendre leur service même s’ils ne sont pas en état pour ne pas perdre de revenus (L’Echo - 3/1/2013)

Forum