Le projet d’appartements à la place du Stain a du plomb dans l’aile  !

ECOLO vise, en effet, tout autre chose  !

Publié le mardi 5 décembre 2017

Sous l’impulsion de Danielle Hallet, notre échevine ECOLO à l’urbanisme et sur proposition du Collège, le Conseil communal du 06 novembre a refusé l’ouverture de voirie pour le permis d’urbanisme sollicité à la place du Stain, à Sombreffe.

Ce refus s’explique par des motifs techniques liés spécifiquement à la voirie, mais aussi, pour des raisons urbanistiques et d’aménagement du territoire du projet qui est derrière cette voirie.

Autant il peut être pertinent de pouvoir refermer par de l’habitat intégré cet espace du centre de Sombreffe, du fait de sa situation à proximité de la chaussée de Nivelles, autant il apparaît primordial de maintenir une identité villageoise rurale de qualité à Sombreffe et ses Villages.

Il s’agit là d’un objectif majeur de la politique d’aménagement du territoire et d’urbanisme de notre Commune porté par les Verts.

Ainsi, malgré ses nouvelles propositions et modifications, l’auteur de projet n’est pas parvenu à créer un aménagement urbanistique et architectural fort et équilibré. Il ne rencontre donc pas les attentes communales et celles des riverains concernés. Ceci en conformité avec le Schéma de structure communal et le plan communal d’aménagement (PCA) en cours. Pour rappel, ces deux outils d’aménagement du territoire fixent les objectifs et les balises dans lesquels tout auteur de projet doit venir s’inscrire.

En effet, ce dernier définit bien la place du Stain comme «  une polarité villageoise à vocation commerciale et récréative, où la convivialité et la rencontre doivent être y être affirmées  ».

Or, la construction de barres d’appartements discontinues ne correspond pas à un aménagement de type rural et ne propose pas une image innovante aux caractéristiques villageoises.

Enfin, en ce qui concerne la suite de la procédure, la demande de permis d’urbanisme est actuellement à l’étude auprès des services du Fonctionnaire délégué de la Région wallonne, celui-ci donnera un avis qui est non contraignant pour la Commune. Ce dossier est donc toujours à l’instruction et reviendra d’ici peu sur la table du Collège communal. Toutefois l’argumentaire développé par la Commune et sa vision d’un bon aménagement rural pèsera lourdement dans la balance….