Le plan fédéral de lutte contre la pauvreté

Publié le mardi 27 novembre 2012

Dans la continuité du plan de lutte contre la pauvreté initié par le Secrétaire d’Etat, Jean-Marc Delizée (2008), le Gouvernement fédéral a adopté un nouveau plan fédéral de lutte contre la pauvreté en septembre dernier.

L’Union de Villes et Commune de Wallonie s’est penchée sur son contenu.

Ce plan s’organise autour de 6 objectifs stratégiques et 118 actions dont la plupart font appel, peu ou prou, aux CPAS. Ces objectifs stratégiques sont :

PDF - 850.7 ko

1. Garantir la protection sociale de la population ;

2. Réduire la pauvreté chez les enfants ;

3. Renforcer l’accès au marché du travail par l’activation sociale et professionnelle ;

4. Renforcer la lutte contre le sans-abrisme et le mal-logement ; 5. Garantir le droit à la santé ;

6. Des services publics pour tous.

Il est regrettable, d’emblée, de constater que ces actions ne sont ni priorisées ni financées. Une fois de plus, les CPAS sont cités à maintes reprises en tant qu’opérateur mais aucune mesure de financement n’est prévue. C’est inacceptable !

Ce plan est construit autour de quelques constats et non autour des causes de la pauvreté. La lutte contre la pauvreté, à notre estime, ne peut se suffire d’une juxtaposition de mesures qui visent à responsabiliser le pauvre, lequel, s’il le souhaite vraiment, peut sortir de sa pauvreté. Il aurait été intéressant que ce plan soit assorti d’une réelle analyse des causes d’exclusion et qu’au-delà d’une simple coordination des politiques intergouvernementales, il y ait une réelle mise en perspective transversale de la lutte contre la pauvreté dans l’ensemble des politiques : politique de l’emploi, politique du logement, politique scolaire, politique économique, politique de la justice, …

Ce plan a une visée davantage curative que préventive. Il n’offre aucune visée à long terme. Le texte ne montre pas une réelle volonté d’éradiquer la pauvreté mais bien de rendre cette pauvreté moins visible et peut-être un tout petit peu moins intense.

Par : bernard.antoine@uvcw.be

http://www.uvcw.be/

Forum